Communiqué de Presse du 27 Novembre 2013

La situation de la communauté universitaire à Lyon 2 n’aura échappé à personne : une crise à la fois administrative et étudiante demeure. Administrative avec la démission de trois vice-présidents depuis septembre ; étudiante par la remise en cause de l’application de la loi sur l’autonomie des universités (LRU) et de la loi Fioraso. Un appel à la grève a été lancé.

De nombreuses revendications sont portées en plus des lois sus-citées : problèmes budgétaires, fermetures de filières ou d’UFR, précarisation étudiante, classement de Shangaï, etc. Dans ce climat de tension, ce jeudi 21 novembre 2013 a vu l’évacuation et l’interpellation d’étudiants par les CRS lors du Congrès élargi organisé par l’Université Lyon 2. Cet événement de violences a contribué à renforcer le conflit. L’Assemblée Générale étudiante tenue ce mardi 26 novembre 2013 a voté pour que se tienne une grève.

Fac Verte Lyon demeure évidemment solidaire des revendications étudiantes et partage le désarroi exprimé. Néanmoins, Fac Verte Lyon ne cautionne en rien le recours à la violence comme acte de revendication sociale et étudiante, même face aux provocations jugées intentionnelles ou non.

Enfin, n’étant pas présent au Conseil d’Administration de l’Université Lumière Lyon 2, faute d’élus dans cette instance, Fac Verte Lyon regrette de ne pas avoir été contacté par la direction de l’Université pour dialoguer. Ce regret est également exprimé auprès des syndicats étudiants présents à Lyon 2. Ainsi, Fac Verte Lyon se déclare ouvert à participer à toute discussion et à tout dialogue pour sortir de cette crise.